Création d'un abécédaire sur l'Afrique

Activité réalisée avec des classes de grande section en lien entre le projet de l'école, la classe, et la BCD!

Retour sur l'activité présentée ici

 

Dans l'ensemble cette activité s'est bien déroulée.

    Les abécédaires étaient une découverte pour les enfants et le principe leur a quand même paru un peu curieux. Ils se sont demandés pourquoi il y avait des livres qui ne racontaient pas d'histoires... On a donc fait le lien avec les documentaires.

Concernant l'exercice réalisée durant la première séance, ils ont vite compris ce qu'il fallait faire. Evidemment, la correspondance avec la première lettre du mot leur a paru parfois un peu obscure : cela paraît logique pour des enfants non-lecteurs. J'ai eu quelques exemples marrants : L comme Lâne, I comme Ippopotame, C comme Cangourou, etc.

Cela m'a paru tout à fait normal comme erreur et les instit' m'avaient prévenu. Cela a d'ailleurs permis de mettre au point des écritures de mots. Je leur écrivais donc pour bien qu'il voit la bonne écriture et que parfois plusieurs lettres correspondaient à un son, etc...

 La dictée à l'adulte est quelque chose de très courant à l'école maternelle. Cela leur permet de rentrer dans l'univers de l'écriture et de se rendre compte que certains graphèmes correspondent à certains sons.

 

   Concernant la partie création de l'abécédaire, tout s'est bien déroulé. Les enfants ont bien compris les consignes. Ils étaient aussi très motivés par le fait que leur abécédaire serait valorisé : tout d'abord, je l'affichais dans le couloir de l'école et certaines maîtresses allaient s'en reservir en classe!

Certaines lettres ont quand même étaient compliquées à illuster, comme le X, W, ... Nous avions, pour cela, convenu avec la maîtresse que les enfants dessineraient une petite fille ou un petit garçon africain auxquels ils trouveraient un prénom commençant par cette lettre. Bravo l'imagination!

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0